Mae Geri, le coup de pied de face